9m²

.

27 mars 2011

Douce ironie. Au lendemain du dernier article, je reçus un coup de téléphone à 9h me sortant d'un sommeil sans rêves et me relançant dans le réel. Le top départ à été donné. Si tout est fait à temps mon stage commence la 1ere semaine d'Avril. Je suis allé à un rendez-vous sur place pour rencontrer les gens avec qui j'allais faire mon stage et voir l'entreprise. Dans les gens que j'ai rencontré, y'a un con et deux gars très sympa. De ce que j'ai vu de mon projet, ça a l'air tout à fait dans mes cordes et ca devrait même être du gâteau. Ma seule préoccupation pour l'instant est d'être dans les temps pour mon inscription au foyer puisque j'attends ma convention de stage nécessaire à mon inscription, et quelques autres connerie d'assurance qui me dépasse largement. Dans le pire des cas si tout ça n'est pas prêt à temps il me suffirait de faire 1h30 de route en voiture pour arriver sur place le matin, ce qui est faisable pendant une semaine, certains le font tous les jours. Tout ça pour dire que mon objectif est de ne pas me laisser intimider par tout ça. Ce genre d'organisation administrative est une phobie pour moi, mais concrètement rien n'est si compliqué, dans tous les cas mon stage va se faire et c'est le principal. L'entreprise dont je ne citerai pas le nom fabrique des automates et plein d'autres trucs autour sans doute, j'ai pas tout suivi. En tout cas l'objet de mon stage est de faire de la validation, c'est-à-dire des test de fonctionnement, et plus précisément de l'automatisation de tests de communication. Les test existent déjà, il en existent des centaines, et pour l'instant ils se font plus ou moins manuellement, mon job sera de programmer une routine sur Excel en visual basic pour automatiser tout ça, et faire un peu d'interfaçage pour rendre les tests un peu plus clairs.

Et puis Douce ironie de nouveau. Hier a eu lieu une rencontre de légende. Depuis quelques temps j'ai des projets musicaux avec un pote guitariste et un autre bassiste dans le folk metal, et on a rencontré hier deux nouveaux membres, un chanteur et une joueuse de cornemuse et flute. Inutile de décrire les choses pour les gens qui ne connaissent pas le personnage Alex. B, mais je dirai juste que cet aprem de répèt était legendary de lulz et de win. Il en a résulté une sorte d'entrain commun un peu surréel, peut-être même un peu trop à mes yeux de pessimiste ou du moins de méfiant trop souvent déçu (et peut-être aussi grâce à la bière). Quoi qu'il en soit, je suis très impatient de voir l'évolution de ce groupe naissant qui pourrait faire de très belles choses si la motivation de chacun reste la même qu'en cet instant.

Tout ça pour dire que quand il y a matière a voir la lumière, il faut s'en servir pour affronter la merde qui reste. Concrètement savoir que pour les mois à venir, je ne vais pas me lever le matin pour aller d'un vide à l'autre, mais transporter quelque chose. Savoir qu'il y a des projets en cours, et de belles choses possibles, même fort probables. Et pas juste errer et survivre dans l'attente. Les choses se font maintenant. Tout ça sans oublier les vides qui restes ici et là, et qui restent dangeureux et douloureux. Les oublier serait la pire erreur à faire. Avançons prudemment mais sûrement.

Posté par Clad76 à 14:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'commente comme une merde juste pour te suggérer de p't'être éditer et éviter de mentionner ton entreprise, juste au cas où... :/
    (eh ouais, les responsabilités vont jusque là)

    Posté par Yass, 27 mars 2011 à 19:08
  • Je viens de terminer la lecture entière de votre blog; happée en quelque sorte !.Merci pour ces moments de lecture interessante et captivante .ça n 'arrive que si rarement ...

    Posté par Iris, 29 mars 2011 à 23:09

Poster un commentaire