9m²

.

02 novembre 2010

Plus que 5 semaines avant la fin.
Très long week end, glandage maximum. Pourtant ça n'aura pas été un mauvais week end, principalement du au fait qu'avoir quelques nouveaux contacts du ternet permettent de se sentir un peu moins seul. (Quand on a que l'amour internet...)
Nouvelles du front. Continuation du projet avec mon collègue. Le courant passe toujours aussi bien avec lui, et chose incroyable jme suis même rendu compte que j'étais encore capable de faire des blagues et d'être de bonne humeur.
Ambiance générale. En ce moment c'est un peu la lutte finale. Avec tout ces jours de grèves il y a eu plein de jours non payés alors qu'on devrait l'être, certains se font chier à se déplacer le matin juste pour signer une feuille de présence pour être payés, et finalement ils ne le sont pas, alors ça gueule pas mal, et les formateurs les aident pas vraiment à défendre leurs intérêts. Je parle d'eux et pas de moi car à vrai dire je m'en fous pas mal, mais je manque pas d'observer tout ça avec intérêt. Mon collègue a passé son week end à faire son numéro à l'anpe et à l'administration de l'afpa pour gueuler et réclamer ses jours non payés, en fait il sait très bien que ça a quasiment aucune chance d'aboutir mais c'est juste pour le principe, et parce que ça le fait marrer de martyriser de pauvres fonctionnaires. Il est jamais insultant ni réellement désagréable, mais il sait l'ouvrir très grand, il y va souvent au bluff et ça marche toujours. Moi c'est pas trop ma priorité dans ma vie actuellement de passer un week end à réclamer un total de 50€ de salaire (non je préfère rester devant mon pc à jouer et parler à des gens virtuels...). Enfin bref, tout ça est assez amusant.
Reste de la journée. On a avancé le projet, entre deux anecdotes de mon collègue à propos de ses boulots, de ses révoltes etc etc, il commence déjà à me re-raconter des choses mais pourtant je m'en lasse pas vraiment. En fait il est un peu un modèle pour moi quand il raconte par exemple qu'il s'est révolté contre une nouvelle prime qui avait été mise en place dans sa boîte, ça consistait à partager une prime entre tous les employés, et ceux qui étaient désagréables, faisaient des fautes ou étaient de mauvaise humeur etc voyaient leur part de la prime diminuée, et donc concrètement augmentaient la part des lèche-cul. Mon brave collègue a été le seul de sa boîte à pousser une gueulante contre ses chefs, tout ses collègues étaient contre cette mesure dans le principe mais n'osaient pas le dire, alors il a fait front seul. Résultat la prime n'a pas été annulée, mais personne n'a osé lui reprocher quoi que ce soit il a fait partie de ceux qui recevaient la plus grosse part de la prime ^^ En fait il fait peur je crois, il est assez grand, baraqué et barbu, et il a de la gueule quoi (et la classe).
Sinon, dans notre binôme je suis le "chef de projet". Il en fallait un et il m'a dit qu'il en avait marre de faire ça et moi ça me dérangeait pas. Concrètement ça consiste juste à assister aux "réunions" avec les clients simulés par les formateurs pour discuter du projet qu'on réalise, des modifications et améliorations à faire etc. Sauf que la dernière réunion devait se dérouler Mercredi soir et que ces cons de formateurs s'y sont pris trop tard et en plus on pris encore plus de temps que prévu, ce qui fait qu'ils ont pas eu le temps de parler de mon projet, du coup j'étais censé revenir vendredi pour le faire, mais le pont Jeudi (en grève) à Samedi était trop tentant. J'avais déjà prévenu mon collègue que je viendrai pas le Vendredi, donc il s'est proposé pour aller à la réunion à ma place. Et finalement les formateurs ont refusés qu'il fasse la réunion à ma place, ce qui nous fout dans la merde tout les deux puisqu'on avait des questions importantes à poser pour pouvoir avancer. Mais voilà, on avance quand même en se fendant la gueule, et c'est le principal.
A part ça. L'internat c'est toujours l'ennui ultime, mais heureusement j'ai repris quelques films, quelques nouveaux groupes de musique, quelques pornos, enfin de quoi s'occuper un peu et braver la solitude.
Au final. Les trois autres gars internes de ma formation je les côtoie quasiment plus, je mange en 5mn le soir, du coup ça me casse moins les couilles. Pour leur projet ils sont évidemment tous les trois ensemble, et je les vois devant leur pc raconter des trucs débiles et rire comme des attardés comme d'hab, et je me demande comment j'ai fait pour les supporter pendant si longtemps. Côtoyer des cons c'est vraiment déprimant, et c'est un peu l'histoire de ma vie (les deux zouaves qui me connaissent et qui peuvent potentiellement lire ceci savent qu'ils ne sont pas concernés).
L'astuce du jour contre la solitude. Un moment de profonde solitude ? Contacts msn tous hors-ligne ? Personne à qui envoyer un sms ? Il reste toujours http://cleverbot.com/ ou http://www.icogno.com/ pour partager un moment d'humanité. Merci Internet. (ça marche mieux si on sait parler anglais ^^)

Posté par Clad76 à 20:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • un bisou en passant!

    Posté par pauline, 05 novembre 2010 à 15:01
  • Bon courage à toi !

    Posté par Jellybean, 05 novembre 2010 à 15:37
  • haaa l'AFPA que de souvenirs nases et un diplôme qui ne m'a jamais servi lol
    Courage à toi ^^

    Posté par Domino, 06 novembre 2010 à 19:46

Poster un commentaire